Accueil > Thèmes > Communication > Les différents supports de communication

Les différents supports de communication

Mis à jour le vendredi 6 juillet 2012




S’il est inutile, coûteux et redondant de communiquer sur tous les supports de communication existants, il est toutefois pertinent de faire jouer leur complémentarité pour atteindre votre cible et vos objectifs.


Les supports écrits (papiers) :

-  Brochure et plaquette de présentation : privilégier la lisibilité, la pertinence (pas trop généraliste) et l’adéquation avec votre identité. Elle est utilisée pour présenter une structure, un lieu....et contient des informations qui sont donc valables à moyen terme.

-  le dépliant ou flyer : ils sont à privilégier pour les informations rapidement périmées : programme, événement. Si vous en éditez plusieurs par an, pensez à maintenir une cohérence graphique. Voir notre article concernant les Affiches et Flyers

-  l’affiche : elle reste indispensable pour annoncer un événement local et permet de toucher une vaste audience.

-  Le journal : efficace pour la communication interne ou les activités à actualités fréquentes.

-  Le courrier : même dans un simple courrier, c’est votre image qui transparait. Quelques vérifications s’imposent : respect de la charte graphique, qualité d’impression, correction des fautes, élégance du style.
Réellement plus couteux que le mail, le courrier conserve un certain prestige à l’information qu’il transmet.

Les supports numériques :

Le web
-  voir notre chapitre sur la communication sur internet

CD, DVD et clés USB
-  Ils permettent de proposer un contenu attractif sans nécessité de connexion internet. Cependant une de leur utilisation première devient la communication d’un projet spécifique auprès de partenaires.

Le Mail
-  Pratique, rapide et gratuit, il nécessite toutefois obligatoirement une relance afin d’être « concrétisé ».

Les supports audio et vidéo

-  Souvent intégrés dans un support online, ils permettent de donner une nouvelle dimension à votre communication. Attention toutefois car ils nécessitent des compétences professionnelles au risque de donner au final une mauvaise image (amateurisme) à l’objet de votre communication.

L’articulation des différents supports est capitale : il faut parvenir à faire jouer les complémentarités pour toucher au mieux sa cible, répéter son message sou différentes formes pour l’affirmer et l’ancrer sans le rendre ennuyeux.

Le cahier des charges

Quelque soit le ou les support(s) de communication utilisé(s), leur conception doit faire l’objet d’un cahier des charges. Même (et surtout...) s’ils sont réalisés en interne.
Le cahier des charges s’efforcera de répondre à ces questions qui correspondent à la mise en œuvre du plan de communication  :
-  quel est l’objectif principal ? Y a-t-il des objectifs secondaires ? Lesquels ?
-  quelle est la cible ? Chaque support doit préférentiellement avoir une seule cible
-  quel est le message ? Quelles sont les variations en fonction de la cible.
-  Quels sont les objectifs quantifiables ? Quels sont les enjeux ?
-  quelle est la forme ou le support le plus adapté à la situation de communication ?
-  quel est le moment favorable ? Le délai ? Est-on dans l’urgence ? Ou travaille t-on le fond ?
-  quels seront les lieux « d’implantation » de dépôt ou de diffusion ?
-  quels seront le(s) mode(s) et calendrier(s) de diffusion ?
-  quelle campagne de communication accompagnera la sortie du support ?
- qui coordonne l’action ? Qui la finance ? Qui la réalise ? Qui décide ?

Les lieux de diffusion :

Il est essentiel d’avoir clairement identifié ses lieux de diffusion et de les hiérarchiser. C’est aussi important que la qualité du support lui même. On les détermine quand ils sont à même de provoquer une situation de communication avec la cible (le public) que l’on a définie. Il faut donc rechercher les lieux par affinités esthétiques, fréquentation selon les heures de la journée, thématique générale.... : Où va et que fait le public ; avec qui je souhaite communiquer ?